Evènements

Vers l’autonomisation des adolescents de Kasserine et la prévention de leur association à des groupes violents

Le Comité de Pilotage du projet « Vers l’autonomisation des adolescents de Kasserine et la prévention de leur association à des groupes violents » a rencontré le 11 juillet les représentants – désignés du Comité technique du projet afin de valider le plan d’action.

Ce projet, réalisé à Kasserine avec l’appui de l’UNICEF et le financement du Gouvernement Néerlandais, s’inscrit dans le cadre d’une intervention stratégique visant la mise en place d’un système équitable d’accès des enfants à la justice. Ce projet pilote prévoit le renforcement des capacités des professionnels œuvrant dans le domaine de la justice pour enfants et la mise en place d’une unité de police adaptée à leurs besoins. Le projet prévoit aussi l’appui à l’application d’alternatives à la privation de liberté, ainsi que la sensibilisation des adolescents, de leurs parents, des écoles et de la communauté locale aux mesures et mécanismes de protection.

Lors de la réunion, la chef service du bureau d’appui au système de la justice juvénile au sein du Ministère de la justice et les représentants des ministères de la femme, de la famille, de l’enfance et des seniors, de l’intérieur et des affaires sociales ont souligné l’importance de renforcer la collaboration multidisciplinaire entre les différents intervenants au niveau central et au niveau de la région de Kasserine. 

La réunion a permis de réviser et valider le plan d’action du projet sur la base d’une fructueuse discussion et échange d’idées sur les défis et les bonnes pratiques concernant les services mis à la disposition des enfants en contact avec la loi à Kasserine. L’importance et le rôle de chaque institution dans le travail avec l’enfant vulnérable a été mis en exergue.

Le chargé de mission du ministère de la justice a souligné que « le comité se base sur la volonté de collaboration de plusieurs ministères et qu’il peut devenir un exemple de bonne pratique pour la concertation des services de protection au profit des enfants en contact avec la loi »

Les interventions immédiates prévues dans le projet sont l’aménagement de l’unité spécialisée de la police judiciaire à Kasserine, l’organisation d’une réunion de formation pour les partenaires concernés du projet pour définir des protocoles de collaboration, l’organisation des ateliers de formation pour les intervenants de la justice pour enfants et concertation sur les meilleures pratiques visant la mise en place d’alternatives à la privation de liberté.