Nous voulons un monde digne des enfants

pfn2
 » Nous réaffirmons l’obligation que nous avons assumée de promouvoir et protéger les droits de tous les enfants – chaque être humain âgé de moins de 18ans. Nous sommes résolus à respecter la dignité et à assurer le bienêtre de tous les enfants… » Un monde digne des enfants, 4e paragraphe

« Apportez-nous vos idées, vos expériences et vos opinions..c’est vous qui insufflez énérgie et enthousiasme à cette Session extraordinaire. »
Carol Bellamy, Directrice générale de l’UNICEF
© UNICEF / 2000 / Pirozzi

La Session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies consacrée aux enfants, qui s’est tenue au mois de mai 2002, a attiré 69 chefs d’État ou de gouvernement et 190 délégations nationales de haut niveau. À la clôture de leurs travaux, les participants avaient réussi à engager leurs gouvernements sur la voie d’objectifs spécifiques à atteindre, pour les enfants et les jeunes, dans le cadre d’un calendrier précis et ils avaient défini pour ce faire un cadre de base.

Les dirigeants politiques n’ont pas été les seuls à participer à cette session historique. Ils ont vu se joindre à eux le Secrétaire général des Nations Unies M. Kofi Annan, les principaux dirigeants des institutions de l’ONU, un éventail impressionnant de personnalités du monde des affaires et de la religion, des arts, des établissements universitaires et de la société civile, cinq
lauréats du prix Nobel de la paix, plus de 1 700 délégués représentant des ONG de 117 pays, des célébrités de la culture et du sport et, pour la première fois dans l’histoire des réunions de l’ONU, plus de 400 enfants qui étaient présents en tant que délégués et qui ont participé activement à chaque réunion officielle et aux activités parallèles.

« Les enfants ici présents sont les témoins de nos paroles », a dit le
Secrétaire général aux délégués lors de la session plénière d’ouverture de la Session extraordinaire.
Témoins, ils le furent, mais ils furent encore bien davantage, réussissant à faire de cette rencontre une expérience extraordinaire pour l’ONU. Ils nous 6 ont mis au défi, ils nous ont informés. L’histoire de leur vie nous a donné à réfléchir. Et du début à la fin de la session, nous nous sommes inspirés de la confiance pleine d’espoir qu’ils ont en notre capacité collective à changer de cap.