Visite d’études des membres du Comité de Pilotage à l’IDE , Sion-Suisse

La visite, qui s’est déroulée durant la semaine du 02-06 Juin 2014, a été organisée et encadrée par l’Institut International des Droits de l’Enfant à Sion, connu par son expertise et son expérience dans le domaine de la formation sur les droits de l’enfant . Cette visite d’études a été articulée autour de deux axes l’un théorique et l’autre pratique. Sur le premier axe une formation sur les standards internationaux en matière des enfants en contact avec la loi et de la législation relative aux mineurs en conflit avec la loi ainsi que des présentations sur des expériences d’institutions gouvernementales et associatives, sur les pratiques dans l’application de mesures et de peines infligés en cas d’infraction de la loi et le réseautage dans la prise en charge , la réhabilitation et la réinsertion socio-professionnelle de cette catégorie d’enfants .Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de soutien à l’amélioration du système de la justice pour les enfants, financé par l’UE, l’UNICEF a organisé une visite d’études en Suisse au profit des membres du COPIL chargé du suivi du projet. La délégation tunisienne était composée de hauts responsables de différents départements ministériels et instances professionnelles concernées, magistrats, avocat, police judiciaire, garde nationale, cadre pénitentiaire, délégué de protection de l’enfance, hauts cadres de l’enfance et des affaires sociales et un universitaire.

Sur le deuxième axe, des visites de terrains ont eu lieu à des centres d’accueil et de placement d’enfants en conflit avec la loi fonctionnant sur le modèle ouvert, semi-ouvert et fermé, à un tribunal pour mineurs, à un service de médiation et à la brigade des mineurs relevant de la police judiciaire. Ces visites ont permis à la délégation Tunisienne de rencontrer des professionnels et de s’entretenir avec eux sur leurs pratiques leurs difficultés et leurs défis.

La mission a été une occasion aux membres du comité de pilotage de renforcer leurs compétences et également de confronter leurs savoir-faire avec une expérience avancée en matière de lutte contre la délinquance juvénile dont le point fort est le taux de récidive des mineurs en conflit avec la loi, relativement réduit et en nette décroissance depuis 2007, date de l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la protection des mineurs.

La dualité du système pénal suisse pour les mineurs, dans le sens ou le juge peut ordonner des mesures de protection ou/et des peines, les alternatives à la détention et à la privation de liberté ainsi que le réseautage et la créativité motivée par la flexibilité donnée au juge par la loi dans ce domaine, sont de bonnes pratiques retenues lors de cette visite et dont on pourrait s’en inspirer dans le cadre de la réforme du système de la justice engagé en Tunisie depuis 2012.

La délégation tunisienne est rentrée avec une motivation à mieux faire pour contribuer efficacement à l’amélioration du système de la justice juvénile en Tunisie, dans un esprit de coopération et de complémentarité.

http://www.childsrights.org/actualites/formations-sur-mesure/290-visite-tunisienne