Séminaire-atelier sur l’élaboration des critères de sélection des familles d’accueil et des guides d’entretien avec les familles Hammamet, 18-20 juin 2003

Un atelier de travail sur les critères de sélection des familles de substitution ayant vocation à accueillir les enfants dépourvus de soutien familial s’est ouvert mercredi 18 juin à Hammamet.

La séance d’ouverture a été présidée par Mme Najah Belkhiria Karoui, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Affaires Sociales et de la Solidarité chargée de la promotion sociale. Cette rencontre était organisée par l’Institut National de Protection de l’Enfance, avec le concours du Bureau de l’UNICEF à Tunis. Nombre d’experts et de représentants des organismes concernés, outre les délégués à la protection de l’enfance, y prennent part.

A l’ordre du jour de cette manifestation figurent trois ateliers de travail consacrés à la définition des critères de sélection des familles d’accueil et l’élaboration de l’étude sociologique et des rapports de contrôle.

La Secrétaire d’Etat a, dans son allocution d’ouverture, mis en exergue l’effort national visant à promouvoir l’enfance, particulièrement celle à besoins spécifiques à laquelle le Président Zine El Abidine Ben Ali accorde une attention et un soutien constants.

La Tunisie, a-t-elle souligné, a placé la promotion de l’enfance parmi les constantes, les priorités nationales et les choix stratégiques dans la politique de l’Etat, rappelant les réformes, mesures et initiatives avant-gardistes prises pour le renforcement des droits de l’enfant, sa protection et la réunion des conditions de son épanouissement.

Mme Belkhiria Karoui, a mis en évidence l’importance que revêt l’organisation d’un atelier sur les critères de sélection des familles d’accueil, relevant que le placement familial constitue la meilleures formule de protection institutionnalisée, un consensus des spécialistes s’étant dégagé concernant le fait que le maintien de l’enfant dans un établissement d’accueil pendant une période de plus de six mois consécutifs peut influer négativement sur son développement physique, affectif et mental.

Ella également mis l’accent sur la nécessité d’améliorer les conditions de placement sous ces différentes formes, d’appliquer scrupuleuement les critères de sélection des familles de substitution et de suivre de près les enfants placés, de manière à leur assurer une éducation saine et équilibrée.

M. Jean-Michel Delmotte, Représentant de l’UNICEF à Tunis s’est, de son côté, félicité de la détermination de la Tunisie à renforcer les efforts déployés en matière de promotion de l’enfance, notamment celle dépourvue de soutien familial, précisant que la contribution de son organisation consistera à fournir des experts et à former des intervenants en matière de protection de l’enfance.