Semaine mondiale de l’allaitement maternel (1-7 août 2015)

«  Tous ensemble, simplifions la conciliation parentalité et travail »

Comme chaque année, la communauté internationale célèbre la Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel qui représente une occasion pour les organisations, les associations, les hommes et les femmes dans le monde entier, de soutenir, d’encourager et de protéger l’allaitement maternel. Cette Semaine est organisée chaque année du 1er au 7 août dans plus de 170 pays pour promouvoir cette pratique afin que les nourrissons du monde entier soient en meilleure santé.

Cette année, la Semaine mondiale de l’allaitement appelle à une action mondiale concertée pour soutenir les femmes de combiner l’allaitement et le travail. Si une femme travaille dans le cadre formel, non formel ou à la maison, il est nécessaire qu’elle est habilitée en elle et le droit de son bébé à allaiter prétendant. Le thème de la SMAM 2015 sur les femmes qui travaillent et l’allaitement revisite la campagne SMAM 1993 sur la Mère Workplace Initiative -Friendly. Beaucoup a été accompli en 22 ans de l’action mondiale de soutien aux femmes à combiner l’allaitement et le travail, en particulier l’adoption de la Convention révisée de l’OIT 183 sur la protection de la maternité avec versement de prestations de maternité beaucoup plus forte, et plus les actions des pays sur l’amélioration des législations et pratiques nationales.

Le thème de l’année 2015 étant  » Tous ensemble, simplifions la conciliation parentalité et travail« , la semaine mondiale de 2015 pour l’allaitement maternel a pour objectifs de :

  • Mobiliser tous les acteurs concernés pour permettre aux femmes qui le souhaitent de travailler et d’allaiter.
  • Informer sur les bénéfices de l’allaitement maternel et la législation relative à l’allaitement au travail.
  • Inciter les employeurs, tous secteurs confondus du public et du privé, à mettre en œuvre la législation pour permettre aux femmes qui le souhaitent de poursuivre leur allaitement au-delà de la reprise du travail.
  • Impliquer les médecins du travail, les représentants du personnel, les syndicats, les comités d’entreprises… à protéger le droit à l’allaitement dans le milieu du travail.
  • Cesser d’opposer les femmes qui allaitent et celles qui n’allaitent pas et respecter les choix et les droits de chacune.
  • Sensibiliser la sphère politique, le monde du travail et l’opinion publique sur ce sujet.

L’allaitement maternel reste le meilleur moyen d’apporter aux nouveau-nés les nutriments dont ils ont besoin. L’OMS recommande l’allaitement au sein exclusif du nourrisson jusqu’à l’âge de six mois et de poursuivre ensuite jusqu’à l’âge de deux ans au moins, en l’associant à une alimentation de complément qui convienne

http://www.who.int/features/factfiles/breastfeeding/facts/ar/index3.html

En Tunisie, beaucoup d’efforts restent à déployer pour promouvoir l’allaitement maternel et notamment l’allaitement exclusif des enfants âgés de moins de six mois dont seulement moins de 10 pour cent (9 %) de ces enfants sont allaités exclusivement au sein (MICS4 – 2012) : Tous ensemble, simplifions la conciliation parentalité et travail