Actualités

Journée Mondiale de l’Enfance : La violence faite aux enfants : un tabou enfin levé !

Tunis, 20 novembre 2018

Vu de l’extérieur, l’ambiance, à l’avenue Habib Bourguiba, était à la fête et particulièrement pour les enfants et les familles. Tous les ingrédients étaient réunis en ce jour. On fêtait le 29ème anniversaire de l’adoption de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant qui a coïncidé avec un jour de fête officielle pour les tunisiens.

Le décor était posé sur fond de bleu, couleur de la journée mondiale de l’enfance 2018, couleur des murs extérieurs du bureau de l’UNICEF Tunis, couleur du ciel pur, des horizons qui s’ouvrent au rythme de la chanson « Hellou Al Biban » une rythmique entraînante qui a fait vibrer grands et petits mais sur laquelle se sont greffés, étrangement, des voix d’enfants scandant « Non à la violence, Oui à la communication… », « la lutte contre la violence n’est pas un slogan mais un processus… ». On franchit la porte de la galerie des Arts. Dès lors, les tableaux accrochés aux murs vous surprennent.  Les images et les photos rompent quelque peu la magie… Des regards d’enfants aux yeux de velours accrochent, vous interpellent, vous racontent à travers les marionnettes qu’ils ont confectionnées avec leurs mains, lors d’ateliers organisés dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la violence au sein de la famille, un quotidien douloureux, des sévices subis… tandis que les enfants envahissent l’atelier de fabrication des marionnettes ou le théâtre de marionnettes proposés en marge de l’exposition.

C’est dans cette ambiance mitigée de célébration de la journée mondiale de l’enfance que le ministère de la femme, de la famille, de l’enfance et des seniors et l’UNICEF ont choisi de briser le silence qui pèse sur la violence, infligée en toute impunité, aux enfants partout, dans tous les milieux mais surtout au sein des familles.  La foule était dense, constituée essentiellement de parents qui accusent le coup, incrédules devant les chiffres, détournent le regard, vous disent qu’ils ne sont pas ou très peu concernés, mettent cela sur le compte du stress, des difficultés de la vie, du stress, de la désobéissance des enfants… mais ébranlés, admettent et vous promettent « plus jamais ça ».

Les enfants filles et garçons sont là,  attentifs, charmeurs, sourires frais aux lèvres, vous avouent timidement en se blottissant contre leurs parents,  « j’aime ma maman et mon papa ».

 L’exposition se tient à la galerie de l’information, avenue Habib Bourguiba (avenue principale de la capitale) du 20 au 22 novembre courant et visitera ensuite d’autres régions du pays pour interpeller sur la question cruciale de la violence faite aux enfants et donner l’occasion à chacun de s’interroger sur ses pratiques éducatives. 

Communiqué de Presse

Recap en vidéo de l’événement 

Reportage Journal de 20h sur la TV Nationale Tunisienne