Déclaration de l’UNICEF sur la situation à Gaza

AMMAN, 5 JANVIER 2009 – Les enfants et les femmes sont les premières victimes de la crise humanitaire provoquée par la violence actuelle à Gaza. Les enfants représentent plus de la moitié des quelque 1,5 million d’habitants de Gaza, et ce sont eux qui sont le plus éprouvés par le conflit. Comme ils sont la catégorie la plus vulnérable de la population, les enfants sont les premiers à souffrir de détresse psychologique; ce sont eux qui ont le plus besoin d’aide médicale et eux qui, au sein de la population civile, risquent le plus de se faire blesser lors des conflits.
Au 3 janvier 2009, on avait répertorié la mort de 70 enfants palestiniens. Au moins 650 autres avaient été blessés, sur un bilan total de 550 morts et 2 800 blessés, d’après les données du Ministère palestinien de la santé. Le Bureau des Nations Unies pour la coordination de l’assistance humanitaire (UNOCHA) estime que 25 % des victimes à Gaza sont des civils. On signale 4 décès de civils chez les Israéliens et plus de 20 blessés. Une école a également été touchée dans le sud d’Israël.
Gaza est prisonnier depuis 18 mois d’un blocus qui a eu pour conséquence la destruction des moyens d’existence de la population et une détérioration considérable de l’infrastructure et des services de base.

Ceci est inacceptable.

Suite de la déclaration en Français

Déclaration en Anglais

Décalaration en Arabe

Déclaration de Sa Majesté la reine Rania Al-Abdullah
An Ar