Atelier national sur le phénomène de déscolarisation des enfants et des jeunes

260920132

Tunis, le 10 SEPTEMBRE 2013

Un atelier de travail conjoint organisé par le Ministère de l’éducation et UNICEF sur le phénomène de déscolarisation s’est tenu à Tunis du 16 au 20 septembre 2013. Les participants à cet atelier se sont intéressés à une étude en cours sur les enfants en dehors de l’école. L’objectif étant de faire le point sur l’avancement de l’étude, analyser le premier rapport de façon critique et travailler en petits groupes de spécialistes pour améliorer la qualité scientifique du produit.

Cette étude initiée dans le cadre d’un réseau régional auquel participent plusieurs pays du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord avec l’implication scientifique d’institutions de renommé mondiale (l’Institut de Statistique de l’UNESCO, L’Institut de Planification et de Management d’Oxfordet le Bureau International de l’Education et de la Formation à Bruxelles) et la collaboration du Bureau Régional de l’UNICEF, se propose de traiter la question de déscolarisation des enfants et des jeunes de façon méthodique. Elle vise plus spécifiquement à analyser les phénomènes d’abandon, d’échec et de décrochage scolaires sur la base de données statistiques récentes, d’études thématiques spécialisées et d’autres sources d’information liées aux phénomènes cités. L’étude s’intéresse aussi au cas particuliers de l’enfant en situation de handicap selon une vision inclusive. Par ailleurs, elle s’efforce à mener une analyse critique des politiques et stratégies adoptées ou planifiées en Tunisie pour lutter contre le phénomène d’échec et d’exclusion scolaire. Cet atelier s’inscrit donc dans la continuité des efforts déployés par le ministère de l’éducation et le Bureau de l’UNICEF en Tunisie pour l’amélioration de la qualité et de l’équité en matière d’éducation scolaire.

L’atelier a permis de produire un nouveau rapport, certes provisoire, mais sensiblement amélioré par rapport au document initial. Les chiffres et tableau statistiques ont été revus et croisés, les graphiques de profils des élèves ont été ajustés, les thématiques spécifiques concernant l’inclusion scolaire des enfants handicapés, les écoles à priorité éducative et le programme d’action sociale scolaire ont été revues et approfondies.

Suite à cet atelier, le BIEF se chargera, en étroite collaboration avec tous les partenaires du projet, de mettre en forme et d’organiser davantage le rapport d’étude et d’envoyer la version revue à l’UNICEF et au Ministère de l’éducation pour commentaires et révision. Les prochaines étapes doivent aboutir à la finalisation de cette étude et sa validation par le Comité National de Pilotage et le Bureau Régional de l’UNICEF avant la fin de l’année 2013.

Cette étude revêt un intérêt stratégique dans la lutte contre les phénomènes d’exclusion, d’échec et d’abandon scolaire en Tunisie car elle s’appuie sur plusieurs études et données statistiques croisées et analysées en profondeur et donnera, pour la première fois, un diagnostic assez exhaustif de la situation scolaire des enfants et jeunes tunisiens, ainsi qu’une identification des obstacles et failles dans les stratégies et politiques adoptées jusqu’à maintenant pour contrer les problèmes d’échec et d’abandon scolaires et des risques de déscolarisation sous toutes ses formes.

no images were found