24-25 janvier : Comment développer un meilleur partenariat entre la famille et l’école contre la violence

Séminaire atelier sur : « Comment développer un meilleur partenariat entre la famille et l’école contre la violence? »

Tunis le, 24 – 25 janvier 2006

Dans le cadre de la célébration de la Journée nationale de l’Enfance, l’Union Nationale de la Femme tunisienne (UNFT), le Ministère de l’Education et de la Formation avec le soutien de l’UNICEF ont organisé les 24 et 25 janvier 2006 un séminaire atelier sur le rôle de la famille dans la réduction du phénomène de la violence en milieu éducatif. « Comment développer un meilleur partenariat entre la famille et l’école contre la violence? » (voir programme ci – joint)

Cette manifestation répartie en conférences et en travaux de groupes a vu la participation de plus de 150 personnes appartenant à plusieurs ministères, à la société civile et aux medias et l’implication des enfants et des adolescents.

La séance d’ouverture a été présidée par Monsieur Sadok Korbi, Ministre de l’Education et de la Formation, Monsieur Jean Michel Delmotte, Représentant de l’UNICEF en Tunisie et Madame Aziza Htira Présidente de l’UNFT. La clôture des travaux a été assurée par Madame Salwa Labbène Ministre des Affaires de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Personnes Agées.

L’objectif de cette rencontre était d’analyser les causes qui concourent à faire monter le niveau de violence dans les écoles : certaines sont externes et peuvent relever des conditions économiques, des difficultés sociales et familiales. D’autres sont proprement pédagogiques et renvoient à la nécessité de mener une réflexion sur une vraie politique de prévention au sein de l’institution et de poser les bonnes questions sur les situations sur lesquelles on se propose d’agir.

Cet évènement a permis de lancer le partenariat entre l’UNFT, le Ministère de l’Education et de la Formation et l’UNICEF, pour mettre en place des actions concrètes visant à impliquer la famille dans la vie scolaire et à lui faire prendre conscience du rôle central qu’elle joue pour controler ce phénomène : instaurer un climat familial qui favorise le dialogue et la participation et inculquer à l’enfant dès son jeune âge les principes et valeurs du « vivre ensemble ». L’école doit quant à elle leur apprendre à être des acteurs responsables de leur vie scolaire en leur permettant d’exprimer leur avis sur toutes les affaires les concernant et en en tenant effectivement compte.

Les ateliers du séminaire ont porté sur les 3 thématiques suivantes :
– Rôle de la famille dans la réduction de la violence
– Partenariat école – famille : qui fait quoi ?
– Rôle des ONG dans la lutte contre la violence
sur la base d’éléments pour la discussion proposés par les organisateurs.

Par ailleurs, les recommandations proposées par les différents groupes ont permis d’identifier les axes prioritaires de travail sur les trois thématiques en question.