Les enfants ont un avis

pfn4
« Cette Session extraordinaire consacrée aux enfants va bien au-delà de ce que son titre pourrait laisser supposer. Il y est question de l’avenir de l’humanité. »

Kofi A. Annan, Secrétaire général des Nations Unies

Session extraordinaire de l’Assemblée générale de l’ONU consacrée aux enfants, 8-10 mai 2002

La Session extraordinaire des Nations Unies consacrée aux enfants qui s’est tenue en mai 2002 a marqué une étape historique pour les enfants et le développement humain – c’était la première session extraordinaire de l’Assemblée générale consacrée uniquement aux enfants et à laquelle des jeunes ont participé à titre de délégués officiels. Elle a réuni 69 dirigeants mondiaux ; 190 délégations nationales ; plus de 1700 représentants d’organisations non gouvernementales ;cinq lauréats du prix Nobel de la paix ; un grand nombre de personnalités importantes du monde des affaires, des arts et de la recherche ainsi que des chefs religieux et des dirigeants de la société civile, et, pour la première fois dans l’histoire des Nations Unies, plus de 600 jeunes délégués et participants.

Ils se sont réunis pour évaluer les progrès réalisés dans la mise en oeuvre des objectifs du Sommet pour les enfants de 1990, établir de nouveaux objectifs à l’horizon du XXIe siècle et définir une stratégie efficace permettant de respecter ces engagements mondiaux. Pour la première fois, des jeunes ont pris la parole devant l’Assemblée générale au nom des enfants, proposant des idées audacieuses et des solutions créatives. Leur présence a suscité enthousiasme et détermination, et encouragé la prise d’engagements.

Les dirigeants mondiaux ont appris à cette occasion que pour changer le monde pour les enfants, ils doivent changer le monde avec les enfants. Portée par l’enthousiasme et la vision de ces jeunes, l’Assemblée générale a adopté « Un monde digne des enfants », un plan détaillé visant à promouvoirune existence meilleure et plus saine, une éducation de base de qualité, la lutte contre le VIH/SIDA et la protection des enfants contre la maltraitance et la violence – en bref, un plan pour bâtir un monde véritablement digne de tous les enfants. Ce document, qui contient des engagements définis dans le temps, renforce les Objectifs de développement pour le Millénaire et avalise les près de 95 millions de bulletins de participation recueillis dans le monde entier par la campagne Dire oui pour les enfants.