Justice pour les enfants

Partenaires

Les principaux partenaires impliqués dans la mise en œuvre du projet sont :

  • le Ministère de la justice
  • le Ministère des affaires sociales
  • le Ministère de l’intérieur
  • le Ministère en charge des affaires de la femme et de la famille
  • les autres ministères (en charge de l’éducation, de la formation professionnelle et de l’emploi, et d’autres qui voudront bien rejoindre le projet)
  • les organisations de la Société civile, y compris les groupes professionnels
  • les instituts de formation et de recherche (dont l’Institut Supérieur de la Magistrature, l’Institut Supérieur de la profession d’avocat, le Centre d’Etude Juridique et Judicaire ou l’Institut National du Travail et des Etudes sociales) et les universités

Les groupes cibles ou bénéficiaires directs du projet sont :

  • les officiers de la police judiciaire garde nationale,
  • les magistrats (du parquet, du siège/instruction),
  • les conseillers spécialisés dans le domaine de l’enfance auprès des juges et tribunaux pour enfants,
  • les délégués à la protection de l’enfance et les délégués à la liberté surveillée (s’ils sont mis en place),
  • les intervenants des centres de rééducation et de détention,
  • les intervenants associatifs,
  • les avocats,
  • les chercheurs des centres d’études et de recherche, professeurs d’universités

Les bénéficiaires finaux ou détenteurs de droits du projet sont :

Environ 12,000 enfants en conflit avec la loi en moyenne par an (débutants et récidivistes)