2010

La Revue à mi-parcours du Programme de Coopération entre le Gouvernement tunisien et l’UNICEF pour la période 2007-2011

Tunis, 7 Avril 2010

Sous l’égide du Ministère des Affaires Etrangères, le bureau de l’UNICEF à Tunis et ses partenaires ont passé en revue le 7 avril dernier les avancées significatives obtenues ainsi que les difficultés rencontrées au terme de 3 années de mise en œuvre du Programme de Coopération couvrant la période 2007-2011.

La réunion de la Revue à Mi-Parcours est l’aboutissement d’un processus de revues sectorielles préparatoires qui ont permis d’analyser et d’évaluer dans quelle mesure le Programme de Coopération correspond aux objectifs et stratégies de départ. L’exercice a également permis d’identifier les contraintes et les opportunités et d’ajuster certains objectifs, indicateurs et activités du programme pour les 2 dernières années du cycle.

Ont pris part aux travaux des représentants des Ministères des Affaires Etrangères, de l’Education, des Affaires Sociales, de la Solidarité et des Tunisiens à l’Etranger, de la Santé Publique, des Affaires de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Personnes Agées, de la Justice et des Droits de l’Homme, de la Jeunesse, des Sports et de l’Education physique et du secteur associatif ainsi que la Directrice Régionale Adjointe de l’UNICEF pour la Région du Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (MENA), des personnes ressources du siège de l’UNICEF à New-York et du Bureau Régional et des représentants du Système des Nations Unies en Tunisie.

Dans son allocution de bienvenue, la Représentante de l’UNICEF, Madame Maria Luisa Fornara a remercié l’ensemble de l’assistance pour le travail mené et les efforts fournis durant les années écoulées.
De son côté Madame Bébia Chihi, Ministre des Affaires de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des Personnes Agées s’est félicitée de la qualité exemplaire de la coopération entre la Tunisie et l’UNICEF et a passé en revue l’expérience de la coopération entre les deux parties pour « protéger, promouvoir et réaliser les droits des enfants et des mères par l’amélioration de la qualité de la santé, de l’éducation et de la protection notamment des catégories les plus fragiles et les plus exposés ».

Monsieur Mokhtar Chaouachi, Directeur général des Organisations et Conférences internationales au Ministère des Affaires Etrangères, a souhaité la bienvenue à la Directrice Régionale Adjointe en soulignant que « sa présence témoigne de l’importance que l’UNICEF accorde à la coopération avec la Tunisie qui a été choisie par l’UNICEF comme pays pilote dans la région et ce, grâce à son expérience réussie en matière de droits et protection de l’enfance ». Il a ajouté que « l’enfance occupe une place de choix dans nos priorités nationales, tant au niveau de la législation qu’au niveau des politiques et stratégies tracées ».

Prenant la parole Mme Marilena Viviani, Directrice régionale adjointe de l’UNICEF a souligné que « les indicateurs de la Tunisie dans ces domaines la font figurer parmi les pays les plus avancés et font d’elle un modèle de référence disposant d’une expérience unique dans son genre dans la région et en Afrique ».

Monsieur Mohamed Belhocine, Coordinateur du système des Nations Unies en Tunisie a souligné dans son intervention que le rôle du système des Nations Unies dans les pays à revenu intermédiaire doit s’employer à assurer une meilleure cohérence entre les agences onusiennes, à renforcer les systèmes de suivi /évaluation et à s’assurer que l’aspect genre soit pris en compte dans l’opérationnalisation de toute action de développement.

La présentation des deux experts de l’UNICEF sur les caractéristiques et les particularités de la coopération pour le développement avec les pays à revenu intermédiaire comme la Tunisie a permis d’initier la réflexion sur les grands axes de travail du futur programme de coopération (2012-2016). Ces présentations ont été d’autant plus importantes vu que la Tunisie a été identifiée par l’UNICEF comme pays phare dans la région afin de définir et de modéliser de nouvelles formes d’engagement aptes à répondre de façon plus appropriée aux nouvelles exigences de développement des pays à revenu intermédiaire. Il est à prévoir que le positionnement futur du cadre de coopération en Tunisie porte sur des questions telles que la gestion et le suivi des connaissances sur les droits de l’enfant, le renforcement de l’agenda des adolescents et jeunes, la protection des enfants, le soutien aux politiques sociales avec une analyse plus fine en termes de qualité et de financement, et une intervention sectorielle moins importante sur le terrain.

Allocution d’ouverture de Mme La Ministre Des Affaires de la Femme, Famille, de l’Enfance et Personnes Agées
Mme Marilena Viviani, Directrice Régionale Adjointe, Bureau de l’UNICEF pour le Moyen Orient et l’Afrique du Nord