2009

Conférence internationale sur: » La convention relative aux droits de l’enfant, 20 ans après : comment renforcer la coopération internationale? »

Tunis, 24 novembre 2009

Le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, en collaboration avec l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), a organisé une conférence internationale sur le thème :  » La convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant, 20 ans après : comment renforcer la coopération internationale? »
Prenant la parole, Monsieur Hugo Sada, Délégué à la paix, à la démocratie et aux droits de l’Homme de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a confirmé l’engagement pour la promotion et la protection des droits de l’enfant sous l’égide de la Francophonie. Dans ce cadre, Il a déclaré : qu’un appel sera lancé aux Etats, membres de la Francophonie, qui ne l’ont pas fait de ratifier les deux protocoles additionnels à la convention internationale des droits de l’enfant concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés, ainsi que la vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants.
L’OIF a établi un accord de partenariat avec le bureau régional l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale pour renforcer la promotion et la protection des droits de l’enfant visant les quatre objectifs suivants a) encourager la création d’institutions indépendantes de défense des droits de l’enfant, b) mobiliser les réseaux tels que les ombusdmans, les magistrats, c) informer et former les praticiens, d) renforcer le droit à la protection des données personnelles et de la vie privée des enfants et des jeunes ainsi que la protection judicaire des mineurs.

L’ouverture de cette manifestation a été présidée par Monsieur Béchir Tekkari, Ministre de la Justice et des Droits de l’Homme qui a souligné que « la protection de l’enfant procède d’une éthique humaniste, selon laquelle l’enfant, en raison de sa fragilité, tant physique que morale, a une créance à l’égard de la société toute entière ». La Tunisie a déployé des efforts considérables pour la promotion et la protection des droits de l’enfant tunisien convaincue qu’il n’y a pas d’avenir sans enfants, puisque l’avenir de la société c’est, aussi, affaire d’enfance et affaire des enfants » a-t-il ajouté.

De son côté, Madame Maria Luisa Fornara, Représentante de l’UNICEF en Tunisie a indiqué que « la convention doit avoir un rôle majeur dans le réalignement des priorités sur la base de quatre actions :l’intérêt supérieur des enfants en tant que critère primordial de gouvernance, le renforcement des capacités à réaliser les droits de l’enfant,la promotion des valeurs sociales et culturelles liées au respect des droits de l’enfant et enfin le travail en commun, c’est ainsi que les objectifs de la convention deviennent une réalité »

La conférence a réuni des experts et des représentants d’institutions de l’espace francophone concernées par les droits de l’enfant ainsi que des organisations internationales et régionales partenaires de l’Organisation internationale de la Francophonie. Les travaux ont porté sur
le bilan général de la mise en œuvre de la Convention onusienne des droits de l’enfants, les mécanismes permettant de garantir une protection accrue des enfants et les voies pour renforcer la coopération internationale en faveur des droits de l’enfant.

Clôturant les deux journées, Madame Sarra Jarraya-Kanoun a remercié l’OIF pour l’organisation de cette manifestation qui témoigne de leur engagement à soutenir les droits de l’enfant. Elle a noté avec satisfaction, le haut niveau de participation et l’approche adoptée pour les travaux, deux dimensions importantes qui garantissent la réussite. Dans le domaine des droits de l’enfant, la Tunisie a basé son action sur la promotion de la législation, des mécanismes, des plans et des programmes pour renforcer les droits de l’enfant à la santé, à l’éducation, à la protection ainsi qu’aux loisirs et à la participation.
L’espace francophone est un lieu propice pour conjuguer les efforts en vue d’assurer une meilleure protection des droits de l’enfant.

>> Allocution de Maria Luisa Fornara, Représentante de l’UNICEF en Tunisie, Lors de la conférence internationale