Actualités

Séminaire National sur la mise en place des “Cellules d’Accompagnement de l’élève”

Hammamet du 23 au 24 mars 2015 : Dans le cadre du programme de coopération entre le Bureau UNICEF de Tunis et le Gouvernement tunisien, un séminaire national consacré à la mise en place du dispositif « Cellules d’accompagnement de l’élève » a été organisé à l’Hôtel El Méhari à Hammamet Sud du 23 au 24 mars 2015 avec la participation de plusieurs représentants centraux et régionaux des secteurs de l’éducation, de la santé et des affaires sociales.

Monsieur Neji Jelloul, Ministre de l’Education, Madame Maria Luisa Fornara, Représentante du Bureau UNICEF de Tunis et des hauts responsables des ministères de la santé et des affaires sociales ont pris part à cet événement.

L’idée de la mise en place des « Cellules d’Accompagnement de l’Elève – CAE » a été l’aboutissement d’un long processus participatif de réflexion autour de l’ancien Programme d’Action Sociale Scolaire – PASS, lequel s’est essoufflé au fil des années à cause de plusieurs difficultés structurelles, méthodologiques et de fonctionnement. Au niveau structurel, ce nouveau dispositif (CAE) résulte d’une fusion de toutes les structures PASS préexistantes pour mieux coordonner les actions des différents intervenants. Son objectif principal consiste à assurer un accompagnement de l’élève en difficulté en lui apportant un soutien psychologique, social, sanitaire et éducatif adapté à ses besoins réels. Ce soutien incombera à une équipe pluridisciplinaire de professionnels (un cadre éducatif de l’établissement scolaire – coordinateur de la cellule, un psychologue, un sociologue, un médecin – responsable de la médecine scolaire et universitaire dans la région, un conseiller en information et en orientation scolaire et universitaire) qui prendront en charge de manière concertée et coordonnée les élèves bénéficiaires de ce service. Le rôle de la CAE est aussi préventif dans le sens où elle sera chargée de détecter les cas à risque et d’assurer un encadrement adapté des élèves concernés.

A cette occasion, Madame Maria Luisa Fornara a insisté sur le droit de l’enfant tunisien à être bien accueilli et adéquatement encadré à l’école. « Comme tout enfant dans le Monde, dit-elle, l’enfant tunisien mérite d’être pris en charge et entouré de tous les égards de la société. Son droit à une éducation de qualité et à un environnement scolaire sain et sécurisant est garanti par la Constitution Tunisienne et par toutes les conventions internationales reconnues et signées par la Tunisie ». Puis d’ajouter, « C’est pour cela que nous sommes convaincus de la nécessité d’agir dans tous les secteurs qui concernent l’enfance. C’est dans cet esprit que l’UNICEF a soutenu la Tunisie et continu à l’appuyer afin de contrer tous les phénomènes qui nuisent à une vie scolaire saine, épanouissante et respectueuse des droits fondamentaux de l’enfant ».

De son côté, Monsieur Neji Jelloul a soutenu l’idée de créer des espaces scolaires de prise en charge, autre qu’exclusivement éducative, des enfants. « Le travail social et psychologique, affirme-t-il, doit être instauré avec force à l’école tunisienne. « Nous voulons, dit-il, former un citoyen enraciné dans sa culture, ouvert sur les autres sociétés et qui maîtrise bien le savoir moderne. Nous avons besoin d’une autre lecture de l’identité qui valorise les réalisations de la civilisation arabo-musulmane et qui laisse une place aux apports des autres civilisations humaines ».

Pendant le premier jour, trois ateliers techniques participatifs ont été animés dans le cadre de ce séminaire :

  • Le premier atelier a travaillé sur les « Rôles et responsabilités au sein de la CAE » ;
  • Le deuxième a été consacré aux « Rapports à considérer dans la programmation, le suivi et l’évaluation des activités de la CAE ;
  • Quant au troisième, il a été dédié aux « Documents à considérer dans les activités de la CAE »

Lors du deuxième jour, les rapporteurs ont présenté les résultats des travaux. Ensuite, un débat a été animé autour de ces résultats.

Les produits des trois ateliers seront compilés, remaniés sur la base des recommandations des participants et synthétisés, puis exploités dans l’amélioration du guide des CAE et dans la préparation du travail d’implémentation sur le terrain.