Actualités

Projet de Soutien à l’amélioration du système de la justice pour les enfants en Tunisie

Projet de Soutien à l’amélioration du système

Coup d’envoi de la première session de formation des formateurs

Dans le cadre de la concrétisation du Projet de « soutien à l’amélioration du système de la justice pour les enfants en Tunisie », composante du Programme plus large de réforme de la justice tunisienne (PARJ), financé par l’Union Européenne et dont l’appui technique a été attribué à l’UNICEF, le coup d’envoi de la première session de formation des formateurs en matière de justice pour les enfants a été donné lundi 12 mai 2014, à Hammamet. La cérémonie d’ouverture a été marquée par la présence de Mmes Néjiba Rouissi, substitut du procureur général de la République et directeur des affaires judiciaires représentant le ministre de la justice, des droits de l’Homme et de la justice transitionnelle, Maria Luisa Fornara, Représentante de l’UNICEF Tunisie, de M. Nizar Najjar, coordonnateur du Programme d’Appui à la réforme de la justice et représentant de l’Union Européenne, de plusieurs responsables représentant les différentes ministères concernés par la justice juvénile, des membres du comité de pilotage du projet ainsi que les 24 bénéficiaires de la formation, des compétences dans leur domaine respectif, et leurs formateurs, des experts de renom relevant du Bureau de Justice Coopération Internationale.

Dans son allocution, Mme Maria Luisa Fornara a précisé que cet événement annonce le démarrage de tout un programme, d’envergure nationale et de dimension stratégique, de renforcement de capacités des acteurs de différents départements exerçant dans les domaines de la protection judiciaire et sociale des enfants en conflit avec la loi (magistrats, avocats, acteurs pénitentiaires, police et garde nationale et professionnels de la protection et de la réhabilitation de l’enfant). Cette session interdisciplinaire commune, qui s’étale sur cinq jours, est le prélude à une série de formations spécifiques prévues dans le cadre d’ateliers sectoriels pour bénéficier, à terme, à mille acteurs intervenant dans le domaine de la justice juvénile durant la période de mai 2014 à mars 2015. La Représentante de l’UNICEF a rappelé que le Projet de soutien à l’amélioration de la justice pour les enfants s’inscrit dans le cadre du suivi et de la mise en œuvre de la recommandation du Comité des Droits de l’Enfant à Genève qui, sur la base du dernier rapport de la Tunisie présenté en 2010, a souligné l’écart existant entre la loi et la pratique et recommandé à la Tunisie « de poursuivre ses efforts tendant à améliorer le justice de justice … ». La Représentante de l’UNICEF a conclu en félicitant les professionnels, de haut niveau de compétence, qui ont été choisis par leurs départements respectifs pour bénéficier de cette première session de renforcement de capacités, dans la perspective de devenir eux-mêmes des formateurs et assurer la transmission des nouvelles connaissances et les bonnes pratiques acquises à leurs pairs.

« Le Programme d’Appui à la Réforme de la Justice (PARJ), financé par l’Union Européenne à hauteur de 25 millions d’Euros, s’est fixé trois objectifs spécifiques : renforcer l’indépendance et l’efficience de la justice, améliorer l’accès à la justice et au droit et moderniser le système pénitentiaire », a expliqué M. Nizar Najjar qui s’est exprimé au nom de la Délégation de l’Union Européenne. S’agissant de la composante relative à la justice juvénile (1,8 M d’euros), M. Najjar a souligné qu’elle repose sur des principes clé : la Tunisie ne démarre pas de zéro, il faut donc bâtir sur les acquis ; toutes les parties prenantes du projet se sont entendues dès le départ sur une démarche inclusive, impliquant les ministères concernés et la société civile, et multidisciplinaire. M. Najjar a, également, évoqué le système d’information, important mécanisme qui sera mis en place dans le but de faire partager une information commune entre tous les départements concernés et d’échanger des rapports précis et uniformes.

En donnant lecture de l’allocution d’ouverture officielle au nom du ministre de la justice, des droits de l’Homme et de la justice transitionnelle, Mme Nejiba Rouissi a mis l’accent sur le partenariat et la coopération entre tous les ministères, la société civile et l’UNICEF dans la concrétisation du Projet de soutien à l’amélioration de la justice pour enfants en Tunisie qui vise l’amélioration des capacités de mille spécialistes dans les différents domaine de la justice juvénile. Quant à la première session de formation qui vient de démarrer officiellement, Mme Rouissi a précisé qu’elle précède trente autres sessions touchant les différents secteurs intervenant dans la justice juvénile et ce, dans le cadre d’une vision globale qui consacre les droits de l’enfant conformément aux normes internationales. Pour conclure Mme Néjiba Rouissi a exprimé sa considération, au nom de son département, pour ce projet qui a rendu hommage aux organisateurs de cette session et à tous les efforts consentis pour la concrétisation du projet.

La cérémonie d’ouverture de cet événement a connu une large couverture médiatique

La Presse deTunisie  business news  Web_Manager_Center_Logo
le 11 Mai 2014  Le 11 Mai 2014  le 12 Mai 2014
 Le 13 Mai 2014
Le 19 Mai 2014