Actualités

L’UNICEF souffle sa soixante dixième bougie

Voilà bientôt 70 ans (le 11 décembre 2016) naissait  l’UNICEF pour porter secours aux enfants victimes de la 2ème guerre mondiale. L’Europe s’étant relevée de la guerre, la reconnaissance internationale de reconduire et d’élargir le mandat de l’UNICEF pour répondre aux besoins persistants des enfants, notamment dans les pays en voie de développement, s’est imposée.

Pour commémorer cet évènement des programmes de célébration ont été organisés au fil des  mois et à travers le monde afin de fêter cette année particulière pour l’UNICEF, autour du thème «un espoir pour chaque enfant».

La Tunisie n’était pas en reste.  Le 8 décembre,  une fois encore l’ambiance était festive au Musée du Bardo qui a abrité une manifestation organisée de main de maître par le bureau de l’UNICEF avec l’appui de ses alliés artistes et créateurs. Les convives étaient nombreux et la présence de qualité : membres du gouvernement et de la Chambre des représentants du peuple, représentants du corps diplomatique, des médias, du secteur privé et de professionnels et d’amis de l’enfance. Au programme : une sélection de photographies phares couvrant les grands moments sur 70 ans d’histoire de l’UNICEF – de sa création à son travail de par le monde  et en Tunisie, aujourd’hui. Un panel de discussion sur la présence de l’UNICEF en Tunisie et la situation des enfants avec des ministres partenaires de l’UNICEF, et des témoignages qui nous font remonter le temps pour découvrir un pan de l’histoire de l’UNICEF avec la Tunisie. Tout ceci animé  avec brio par notre collègue Aida Robbana et le journaliste Wassim Belarbia.

Donnant le coup d’envoi, la Représentante de l’UNICEF qui après avoir souhaité la bienvenue à ses invités  a rappelé les performances réalisées par la Tunisie dans les domaines de la santé, de l’éducation  et de la protection sociale. Mais même si ces efforts restent exemplaires à plus d’un titre, davantage doit être fait pour venir à bout des contraintes au développement de certains groupes de la population qui souffrent encore des effets induits par les disparités entre les régions, entre les milieux et entre les sexes, a t- elle précisé.

L’heure était aussi aux souvenirs et à l’émotion avec  Monsieur Mohamed Ennaceur, Président de l’Assemblée des Représentants du Peuple  et grand ami de l’Organisation : « il était une fois l’UNICEF … et la Tunisie»  un témoignage fort sur les débuts de  l’Organisation dans les années 60 engagée aux côtés de la Tunisie pour l’ aider à lutter contre la pauvreté, développer les secteurs de l’enseignement, de la formation professionnelle et de l’éducation dans le cadre de programmes connus alors sous les noms « de Famille Productive », « Initiation aux Travaux Manuels -ITM », etc

Le  témoignage vivant et tout aussi fort du directeur des soins de santé de base durant plus de 2 décennies , d’une longue coopération et de réussites communes qui ont rendu possible l’ élimination de maladies infectieuses mortelles chez  l’enfant. Destinée à donner un essor complémentaire à la couverture vaccinale, la journée nationale de vaccination de 1987 par exemple, a ainsi permis grâce à une grande mobilisation sociale la vaccination d’un million deux cents enfants en une seule journée.  

Faisant écho au Dr Sidhom, la ministre de la santé, Dr. Samira Marai  a souligné que les indicateurs de santé enregistrés par la Tunisie viennent récompenser le travail de projets collectifs. Aujourd’hui, l’UNICEF et la Tunisie sont  appelés à concentrer leurs efforts sur l’amélioration non seulement de la santé physique de l’enfant mais aussi mentale pour faire face aux problèmes émergent que connaissent actuellement les enfants et les jeunes tunisiens.

Les fonctions que Mme Neziha  Laabidi, Ministre de la femme de la famille et de l’enfance a tour à tour occupées,  enseignante à ses début puis directrice générale de la famille au sein du même ministère dont elle assure aujourd’hui la direction,  lui ont permis d’évoluer  aux côtés des enfants et de l’UNICEF . La sécurité affective, l’amélioration de la qualité de l’écoute de l’enfant et le respect de ses émotions sont des garants d’un développement sain de l’enfant, a ajouté Mme Laabidi…….. 

Pour M Néji Jalloul, ministre de l’éducation, l’UNICEF a toujours été un partenaire de choix pour développer le système éducatif tunisien et soutenir les efforts de réformes pour le rénover. L’élargissement du champ d’action de l’éducation afin de répondre aux exigences de l’équité et l’amélioration  du rendement scolaire par une  pédagogie de la réussite, tels sont les objectifs de la réforme sur laquelle se sont attelés le ministère de l’éducation et l’UNICEF aujourd’hui.

La voix des enfants et des adolescents, filles et garçons, était solennelle et prometteuse à travers des témoignages qui ont apporté des éclairages édifiants sur de nombreuses questions qui engagent leur  présent et leur avenir : le droit à l’éducation, aux loisirs, à la liberté d’expression, à la protection…

Cet événement fut aussi l’occasion de nombreux échanges avec les médias qui ont relayé la parole des jeunes et des décideurs présents.

La cérémonie s’est achevée sur une explosion de joie et une note savoureuse, d’une grande fraicheur et d’émotion dégagée par une chanson composée par le grand chanteur Yacer Jrad et spécialement dédiée aux enfants  . Une chanson qui permet tous les espoirs !