Nos actions

Santé

sante

Acquis

La Tunisie a réussi en l’espace de 30 années à améliorer notablement ses indicateurs de santé. Ceci, grâce essentiellement à un investissement substantiel de l’état dans le système de santé fonctionnel et le développement d’un personnel de santé qualifié. La performance enregistrée est bien reflétée par la progression notamment des deux indicateurs suivants :

le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans a été divisé par 6 entre 1972 et 2006 passant de 149 %o à 23 %o ;
le taux de mortalité des enfants de moins d’1 an a été également divisé par 5 passant de 95 à 19 %o.

Néanmoins,

Il persiste encore des situations qui, pour des raisons d’organisation du système de santé ou de comportement de la population continuent à affecter la santé des mères, des enfants, des adolescents et des jeunes :

  • Le taux de mortalité maternelle est certes en voie de diminution 69 décès pour 100.000 naissances en 1994 contre 48 en 2005 mais des disparités régionales perdurent encore dans ce domaine. La réduction de la mortalité maternelle constitue aujourd’hui encore un défi majeur pour le pays vers l’atteinte de l’objectif du Millénaire relatif à la santé maternelle.
  • Les disparités dans l’accès aux soins constituent une seconde dimension illustrée par la situation défavorisée de 4 gouvernorats (Kairouan, Kasserine, Jendouba, Sidi Bouzid) à caractère rural qui présentent des indicateurs de santé maternelle et infantile inférieurs à la moyenne nationale, la mortalité infantile y étant 2 fois plus élevée et la mortalité maternelle plus fréquente.
  • la population tunisienne âgée de 10 à 24 ans représente à peu près le tiers de la population totale (environ 3 millions) dont les besoins spécifiques ne sont pas encore suffisamment pris en compte notamment en matière d’accès à des services de santé et de prévention appropriés et de qualité.

Ce qui reste à faire

Le nouveau programme Santé se propose d’appuyer les politiques nationales pour :

  • Améliorer la qualité et l’accès aux soins dans les services de santé de la mère et de l’enfant dans les gouvernorats ciblés en vue de réduire la morbidité et la mortalité maternelle et des enfants de moins de 5 ans.
  • Améliorer l’accès aux services de prévention et la qualité de la prise en charge des femmes et enfants infectés par le VIH.
  • Développer des espaces amis des adolescents et des jeunes pour mieux répondre à leurs besoins et attentes et pour offrir des services de prévention, de soins et d’appui en rapport avec les comportements à risque.
  • Promouvoir les modes de vie sains et les compétences de vie.